Fabien Cali : nouveau compositeur en résidence

Dans le cadre de la première participation d’un brass band français à l’événement mondial de l’entertainement brassband Brass In Concert, le PBB a décidé de faire appel à son tout nouveau compositeur en résidence, Fabien Cali pour écrire une pièce et défendre les chances françaises… Rencontre avec l’heureux élu, fraîchement débarqué dans le team PBB et plus largement dans le monde du brass band!

PBB: Bonjour Fabien. Pour ceux qui te découvriraient, peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours professionnel? 

 J’ai commencé à m’intéresser à la musique en autodidacte, par le biais de la guitare électrique et du rock avant de m’orienter vers des études musicales plus poussées au CNSM de Paris. Aujourd’hui je compose pour le concert, pour l’image et j’essaie de trouver le temps pour continuer de me produire sur scène.

PBB: Comment définis-tu ton travail, ton esthétique de composition? Quel est ton univers et quelles sont tes influences musicales principales?

 Au-delà des considérations esthétiques, je pense que ce sont les notions de sensibilité et de partage qui sont finalement importantes. J’essaie de penser les techniques d’écriture au service de l’émotion, et de prendre du recul avec les systèmes ou les spéculations théoriques. J’aime beaucoup Berg, Varèse ou encore Dutilleux pour cela. Ensuite vient le moment privilégié du partage de la musique avec les interprètes – puis avec le public – qui est l’aboutissement de tout ce travail… Cette envie de partager je la rapproche plus de l’énergie du rock ou de la pop, quand le concert est un moment plus festif que solennel. On retrouve d’ailleurs souvent ces deux sensations mêlées lors des concerts de Brass Band !

PBB: Tu es un compositeur polyvalent, tu fais ici avec nous tes premiers pas dans le milieu du brassband, mais y a-t-il un environnement musical que tu affectionnes plus particulièrement? 

Tout m’intéresse. Il y a des choses incroyables dans tous les genres et tous les styles musicaux. C’est le geste artistique qui compte avant tout pour moi. Même si il est évidemment d’une densité très différente qu’on soit chez Britten, Coltrane, AC/DC, Michael Jackson, Purcell, Goldsmith…

PBB: Quels sont tes projets professionnels en vue, à court et moyen terme? 

Je commence un travail passionnant autour d’un conte musical avec un ensemble de musique ancienne. Ensuite, je continuerai avec quelques projets pour l’image, en parallèle de plusieurs commandes de pièces de musique de chambre pour divers festivals en France et à l’étranger. Et certainement une nouvelle pièce pour le PBB !
 
PBB: Moins concrètement, si tu avais une opportunité professionnelle rêvée, quelle serait-elle?

Le plus important pour moi est de continuer à écrire de la musique, d’imaginer de nouveaux projets au travers de nouvelles rencontres. Et de préférence le plus longtemps possible !

PBB: Le Paris Brass Band te découvre cette année, avec le début de cette prometteuse résidence, mais comment as-tu pour ta part connu le PBB? 
Le hasard des rencontres fait que j’ai composé une pièce – « Furie » – pour le dernier album d’Alexis Demailly. Peu de temps après, j’en ai également écrit une pour Bastien Baumet que nous avons créée en concert. Ce sont eux qui m’ont fait découvrir le PBB, et m’ont donné l’envie de comprendre plus en détail le monde musical du brassband. Je les en remercie vivement !

PBB: Que peut-on te souhaiter? Que peut-on SE souhaiter? 

Je suis vraiment très heureux d’envisager ces 2 années de résidence à venir avec le PBB. D’autant que tout a démarré très vite avec cette première commande, « LIFE! » pour « Brass in Concert ». Ça a été un vrai challenge d’imaginer, de composer et de monter cette pièce en si peu de temps, et tout l’orchestre a fait preuve d’une énergie incroyable depuis septembre. Je souhaite vraiment que l’on prenne plaisir à faire découvrir ce programme à Newcastle, et j’espère évidemment une belle « performance » dans le cadre du concours… En attendant les suivants !

N'hésitez pas à commenter !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *